Le combat ordinaire

21 avril 2007

Aux électeurs "utiles"

Le 22 avril un certain nombre d'électeurs de gauche vont se ranger derrière un vote pour Ségolène Royal, par un vote utile, conscient, ou de raison. Mais, quelque soit le résultat, nous, militants socialistes, et, a fortiori, notre candidate, ne devons prendre cela comme un acquis ferme.
Il revient au Parti Socialiste, et à tous les élus et ses militants, de ne pas commettre l'erreur -à mon avis grave- de ne pas prendre en compte ces électeurs. Certes ils vont mettre un bulletin "Ségolène Royal" dans l'urne en connaissance de cause, en ayant lu notre programme, mais ils n'adhèrent pas à l'ensemble des propositions et n'ont pas une grande confiance sur son application future en cas de victoire. A nous de ne pas tourner le dos à ces votes critiques, ces votes qui reflètent la crainte d'un second tour sans la gauche, d'une victoire de Nicolas Sarkozy (qui augure d'une future alliance avec Le Pen d'ici 2012).
Quelque soit leur importance, Ségolène Royal -j'en suis persuadé- prendra en compte leurs aspirations et leurs exigences de justice sociale (thème qui est d'ailleurs au coeur de ses propositions). Les militants et sympathisants du PS seront là également pour rappeler et faire remonter ces attentes.

Cette élection est un tournant majeure pour la société de demain. La gauche ne peut se permettre d'être absente de ce rendez-vous. Pour cela il y a certes le vote utile, mais en retour pour nous, socialistes, d'entendre et de transformer ces attentes en actes (conte le communautarisme, contre la régression sociale, pour l'environnement et le vivre ensemble, pour une réelle répartition des richesses). Cette exigence existe à la gauche du PS, mais aussi chez les militants socialistes. Moi le premier.

Posté par yvesformentin à 17:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


20 avril 2007

Nouveau blog !

Ca y est! Mon blog déménage, mais tranquillement... Je change en effet de plate forme pour aller sur blogspot. Les amis qui ont un lien de mon blog sur le leur sont invité à modifier l'adresse, d'ailleurs ils recevront un mail de ma part.

http://yves-formentin.blogspot.com/

Posté par yvesformentin à 12:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 avril 2007

Le changement

Attention!
D'ici quelques jours, mon blog va changer de plate forme. En effet, j'en ai marre de cette pub qui clignote en haut de cette page, et j'ai envi de plus de souplesse! Donc basta, et bonjour le changement, le vrai ;D

Posté par yvesformentin à 17:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Réponse à...

Comme m'a invité un ami -politique- à le faire, je réponds ci-dessous au questionnaire de Proust.

Le principal trait de mon caractère. L'envi d'aimer. L'envi de construire.
La qualité que je désire chez un homme. La volonté, l'humour, la force d'esprit.
La qualité que je désire chez une femme.  L'humour, la force d'esprit, la volonté.
Ce que j'apprécie le plus chez mes amis. Leur non jugement, leur amour, leur humour...
Mon principal défaut. La timidité, un certain manque de courage, un peu solitaire.
Mon occupation préférée. Envi de tout faire. Rêver.
Mon rêve de bonheur. Vivre comme j'ai décidé de le faire.
Quel serait mon plus grand malheur ? Etre seul.
Ce que je voudrais être. Ce que je suis.
Le pays où je désirerais vivre. Dans celui auquel j'aurai participé à construire.
La couleur que je préfère. Le bleu profond.
La fleur que j'aime. Le coquelicot.
L'oiseau que je préfère. La mouette.
Mes auteurs favoris en prose. Alphonse Allais, Jean Giono, Stefan Zweig, Kundera, etc.
Mes poètes préférés. Baudelaire (aussi!).
Mes héros dans la fiction. Ulysse.
Mes héroïnes favorites dans la fiction. .
Mes compositeurs préférés. W.A.Mozart, Vivaldi, Joseph Haydn, Dvorjäk, Rachmaninov...
Mes peintres favoris. Wassily Kandinsky, Buffy, Salvador Dali, Picasso...
Mes héros dans la vie réelle. Mandela, entre autres.
Mes héroïnes dans la vie réelle. Anne Franck, entre autres
Mes noms favoris. Aucun.
Ce que je déteste par-dessus tout. La mauvaise foi, les a priori.
Personnages historiques que je méprise le plus. Je n'en méprise aucun, je préfère en détester certains, pour mieux les combattre.
Le fait militaire que j'admire le plus. La conquête des Ottomans en Ibérique (dommage qu'ils aient été stoppés à Vienne et Poitiers...).
La réforme que j'estime le plus. Celles à venir (aussi).
Le don de la nature que je voudrais avoir. Aucun.
Comment j'aimerais mourir. 
D'amour.
État présent de mon esprit. Au sommeil.
Fautes qui m'inspirent le plus d'indulgence. Celles faites au pied du mur de sa vie.
Ma devise. Je ne m'enferme pas dans une devise.

Posté par yvesformentin à 01:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 avril 2007

Une page se tourne.

remondRené Rémond est mort. Ce grand historien et politologue est décedé aujourd'hui, avant même d'avoir pu commenter l'élection présidentielle qui s'annonce comme un moment charnière pour les prochaines années...
Il avait notamment écrit un excellent ouvrage La droite en France de 1815 à nos jours, ouvrage clé pour tous ceux qui s'interessent de près ou de loin à la politique française.

C'est un oeil toujours franc et un point de vue enrichissant qui disparait. Sans avoir vraiment de sucesseur...
A lire!

Posté par yvesformentin à 18:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]